Les apprenants de français



Sur les 125 millions de personnes en situation d’apprentissage impliquant le français, près de 49 millions suivent un enseignement de français langue étrangère (FLE) et un peu plus de 76 millions l’ont comme vecteur d’enseignement. La majorité des apprenants de français se trouve dans la zone Afrique du Nord et Moyen-Orient. En fait, l’essentiel des élèves (22 millions sur 24) est concentré dans six pays: Algérie, Égypte, Maroc, Syrie, Mauritanie et Tunisie. Au Maghreb, la situation est même encore plus favorable à la langue française qui est aussi utilisée comme langue d’enseignement pour certaines matières (scientifiques) ou à partir d’un certain niveau d’études (à l’Université). Il est à noter que cette région du monde est celle qui concentre aussi la plus grande part (44 %) des apprenants inscrits dans les Instituts français.

Les Instituts français

Les Instituts français sont placés sous la tutelle du Ministère des Affaires étrangères. Présents dans 161 pays, ils ont pour mission fondamentale la diffusion et l’enseignement de la langue française. Au-delà des outils nécessaires à l’apprentissage du français (cours de langue, projections de films français et francophones, représentations théâtrales, plateformes numériques interactives, etc.) des programmes de mobilité pour les jeunes sont également mis en place. Le rapport d’activité 2012-2013 de l’Institut français montre que les effectifs d’apprenants inscrits en formation de langue ont connu des hausses importantes avec une moyenne mondiale de + 13 %.

En Europe, ce sont la Grèce (+ 40 %) et la Pologne (+ 40 %) qui se distinguent tout particulièrement. Mais c’est en Afrique que l’on constate les hausses les plus significatives. En Asie, le Laos (+ 33 %) et le Cambodge (+ 19 %) connaissent aussi de belles progressions. Au Moyen-Orient, le Liban (+ 84 %), le Koweït (+ 58 %) et les Territoires palestiniens (+ 57 %) arrivent en tête du palmarès, et dans la Caraïbe, c’est Haïti (15 %) qui s’illustre.

L’Europe est le 2e continent d’apprentissage du FLE. Malgré une baisse relative du nombre d’apprenants de français, l’Europe reste le deuxième continent d’apprentissage de la langue française comme une langue étrangère. D’ailleurs, la langue française demeure la deuxième langue la plus enseignée aux niveaux primaire et secondaire inférieur et la troisième juste après l’allemand au niveau secondaire supérieur. Les gros bataillons, avec plus d’un million d’élèves et étudiants, se situent, dans l’ordre, en Italie, en Allemagne, en Roumanie et en Espagne, suivie de près par la Russie.

Évidemment, les parties non francophones de la Belgique et de la Suisse affichent également des effectifs très élevés d’apprenants du français langue et surtout, les pays anglophones, comme l’Irlande ou le Royaume-Uni, font du français leur première langue étrangère.

Sur le continent américain et dans la Caraïbe l’engouement pour le français se révèle tout particulièrement, dans l’ordre, au Canada (pour les résidents dont la langue maternelle n’est pas le français) et aux États-Unis, puis viennent le Costa Rica, le Mexique et le Brésil. Mais il se manifeste également de manière significative en Argentine ou au Pérou. C’est également sur ce continent que l’on trouve la majorité (48 %) des étudiants inscrits dans les Alliances françaises.

Les Alliances françaises:

Chaque année, plus de 500 000 personnes, de tous âges, viennent apprendre la langue française ou participer à des activités culturelles en français dans les Alliances françaises qui comptent 850 implantations dans 137 pays sur les cinq continents. Entre 2009 et 2013, le nombre d’apprenants de français inscrits dans les Alliances françaises dans le monde a connu une progression notable (+ 12 %).

n Europe, après Monaco qui a vu doubler le nombre des inscrits à l’Alliance française, ce sont l’Ukraine (+ 62 %), le Portugal (+ 44 %), l’Arménie (+ 37 %), la Suisse (+ 33 %) et l’Albanie (+ 30 %) qui ont démontré l’intérêt le plus fort pour la langue française et ses expressions culturelles.

Dans les Amériques et la Caraïbe, cet engouement se manifeste tout particulièrement à la Barbade (x 9), au Honduras (x 4), au Pérou et en Argentine (x 2), au Salvador (+ 61 %), en Haïti (+ 54 %) et au Guatemala (+ 38 %).

Dans l’océan Indien, il faut remarquer les progressions enregistrées aux Comores (+ 50 %) et à Madagascar (+ 46 %), tandis qu’en Afrique, le Lesotho multiplie ses effectifs – certes modestes – par 13, et que plusieurs pays affichent de sérieux taux de croissance : Djibouti (x 2,5), Sénégal (x 2,3), Éthiopie (+ 88 %), Tanzanie (+ 78 %), Érythrée (+ 59 %) et Nigeria (+ 49 %).

En Asie et Océanie, le nombre de personnes inscrites à l’Alliance française de Malé (Maldives) est passé de 29 à 701 en trois ans, tandis qu’il progressait de 81 % en Indonésie, de 64 % aux Fidji et de 45 % aux Philippines.

En Afrique du Nord et au Moyen-Orient, les Territoires palestiniens (x 2,5), les Émirats arabes unis (+ 67 %) et la Mauritanie (+ 32 %) arrivent en tête du nombre d’inscrits supplémentaires.
----------------------------------------------------------------------------------------
Source: La langue française dans le monde, Organisation internationale de la Francophonie, Paris, 2014, pp. 200-399
 

© 2018 Association Québec dans le monde | Conception et programmation : IGM Informatique inc