Une langue en expansion



On dénombrerait entre 5000 et 6000 langues parlées dans le monde. La plupart d’entre elles stagnent, régressent ou sont en voie d’extinction. Par contre, pour quelques-unes d’entre elles, l’avenir s’annonce très prometteur. C’est le cas du français qui figure parmi les langues qui ont bénéficié du taux de croissance le plus élevé au cours des dernières décennies. Laissons parler les chiffres. Les francophones, c’est-à-dire les personnes capables de s’exprimer en français, sont passées de 100 millions en 1980 (Jean-Marc Léger), à 180 millions en 2000, 220 millions en 2010 et 274 millions en 2014.
Selon des données récentes, le français serait la

-          2e langue étrangère la plus étudiée dans le monde (après l’anglais)
-          2e langue d’information internationale dans les médias
-          2e langue de travail dans les organisations internationales
-          3e langue des affaires selon l’agence Bloomberg (après l’anglais et le chinois)
-          4e langue pour le nombre d’utilisateurs sur Internet
-          5e langue la plus parlée dans le monde après le mandarin, l’anglais, l’espagnol et l’arabe.

Cela est appelé à s’améliorer encore puisque l’on prévoit qu’en 2050, soit dans à peine 30 ans, le nombre de francophones atteindra plus de 700 millions, soit 8 % de la population mondiale. Le français sera alors la 3e langue la plus parlée dans le monde.

Après avoir longtemps considéré l’Afrique comme une terre inhospitalière affectée par la misère, le paupérisme, l’instabilité politique, les épidémies et la maladie, on commence à peine à mesurer l’ampleur de son potentiel démographique et économique. La population africaine explose et on prévoit qu’elle comptera plus de deux milliards d’habitants en 2050. Les immenses ressources naturelles de l’Afrique attisent les convoitises et favorisent d’importants investissements étrangers. Une classe moyenne émerge.

L’Afrique compte une cinquantaine de pays, dont la moitié a le français comme langue officielle ou d’enseignement. Une franche toujours plus importante de leur population apprend le français et en fait la langue des échanges quotidiens. Un nombre sans cesse croissant d’Africains choisissent de la transmettre directement à leurs enfants comme langue maternelle.

Bref, l’apport de l’Afrique au rayonnement international du français a toutes les allures d’un cadeau inespéré. On savait que l’anglais, l’espagnol, le portugais, l’arabe et le chinois pouvaient compter sur des masses démographiques importantes. On découvre soudain que le français peut aussi compter sur des cohortes importantes en provenance du continent africain. Le poids de la francophonie se déplacera vers l’Afrique, puisque ce continent regroupera  85 % des francophones en 2050. Trois conditions doivent être remplies pour que cela se réalise : stabilité politique, gain qualitatif et quantitatif apporté au système d’enseignement et maintien du statut du français.
Mondialisation, dites-vous? Elle ne sera pas seulement anglaise, mais aussi française, espagnole et chinoise.
_____________________________________________________________

Auteur: TURCOTTE, Denis, Une langue en expansion, Le Soleil de Floride, Hiver Hiver 2017

Source: Observatoire de la langue française, 2014, La langue française dans le monde, Paris, Organisation internationale de la Francophonie, 575p.  
 

© 2018 Association Québec dans le monde | Conception et programmation : IGM Informatique inc